40 millions d’utilisateurs de navigation Internet n’auront aucune sécurité le 1er janvier

0
7

InShortViral : les internautes de plusieurs pays seront exposés à un risque de sécurité dans la première heure du 1er janvier s’ils utilisent Internet en raison de la combinaison HTTPS, SHA-1 et SHA-2.

[dropcap]S[/dropcap]es pays émergents à travers le monde, ainsi que certains citoyens du Moyen-Orient, seront quelque peu dangereux en surfant sur Internet dans les premières heures du 1er janvier 2016. Au total, près de 40 millions d’utilisateurs sont restés avec la mise à jour des protocoles de sécurité Web.

Lisez aussi: Top 10 des pirates Black Hat qui ont marqué l’histoire pour toujours

Aujourd’hui, lors de l’utilisation de Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge, une icône représentant un cadenas et un acronyme HTTPS apparaissent au début de la plupart des adresses e-mail disponibles sur le Web. Cela indique que la page à laquelle vous essayez d’accéder est correctement cryptée et sécurisée, comme Facebook et Gmail.

40 millions d’utilisateurs de navigation Internet n’auront aucune sécurité le 1er janvier

Le certificat qui garantit à un site sa sécurité est actuellement connu sous le nom de SHA-1. Cependant, le CA / Browser – groupe qui détermine quelles pages obtiennent cette certification – a décidé que le SHA-1 n’était pas aussi sûr et qu’à partir du 1er janvier 2016, il n’émettrait que des certificats sur la norme SHA-2.

Lisez aussi: 12 meilleures applications de piratage Android

C’est là que le problème sur les navigateurs ainsi que les systèmes d’exploitation plus anciens ne prennent pas en charge la nouvelle norme et ne seront donc pas en mesure de valider l’authenticité de pages telles que Facebook et d’autres zones cryptées d’Internet. En pratique, les téléphones portables lancés depuis plus de cinq ans, par exemple, n’auront plus la même sécurité pour surfer sur le web.

Selon la plate-forme et le navigateur utilisés, il est possible que ces sites soient même diffusés à l’utilisateur qui ne prend pas en charge le SHA-2. En Chine, par exemple, environ 6 % des internautes seront touchés par le changement, qui touche principalement les marchés émergents.

Lisez aussi : Comment devenir un hacker éthique (les 10 meilleures étapes)

Des organisations comme CloudFlare et lui-même Facebook se mobilisent déjà pour éviter que 40 millions de personnes soient touchées à la fin de l’année. Le réseau social a même présenté son alternative : construire un moteur open source qui permet aux développeurs de qualifier les anciennes versions de leurs navigateurs au SHA-2.

Si vous utilisez une version de Google Chrome supérieure à 39 ; Mozilla Firefox 37 ou moins ; ou Microsoft Edge, navigateur par défaut de Windows 10 ; là pour s’inquiéter. Ces navigateurs prennent déjà en charge la norme SHA-2. Mais si vous êtes sous Android 2.2 ou même sous Windows XP, vos jours sont comptés en sécurité sur le web. Au moins jusqu’à ce qu’une solution finale ne soit pas trouvée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here