La Thaïlande veut se débarrasser du tourisme de masse et se concentre sur le « meilleur » touriste

0
8

Selon le ministre du Tourisme Phiphat Ratchakitprakarn, la Thaïlande souhaite « réinitialiser » le tourisme et s’éloigner du tourisme de masse. Le pays souhaite principalement recevoir les touristes de classe supérieure qui recherchent la sécurité.

La pandémie offre une opportunité de réinitialiser l’industrie, qui était devenue dépendante des groupes et des routards chinois, a-t-il déclaré dans une interview à Bloomberg News.

Une fois les frontières nationales rouvertes et les pays sûrs convenus, les efforts de marketing se concentreront sur les personnes les plus riches qui souhaitent des vacances avec un risque minimal.

Le gouvernement autorisera dans un premier temps un petit nombre d’arrivées, telles que des hommes d’affaires et des touristes médicaux. La prochaine étape consiste à cibler les touristes pour les complexes de luxe sur les îles de Phuket, Samui, Phangan et Phi Phi, a déclaré le ministre. Phuket est un bon exemple car elle dispose de toutes les installations nécessaires. Les touristes doivent subir des tests Covid-19 avant de voyager et à leur arrivée. Cela doit concerner les touristes qui choisissent une île de vacances et y séjournent pour une durée minimale.

Ces touristes de la classe supérieure sont autorisés à se déplacer librement sur l’île et ne sont autorisés à voyager vers d’autres destinations en Thaïlande qu’après 14 jours. La Thaïlande espère pouvoir attirer des touristes d’Europe et d’Amérique pendant les mois d’hiver de novembre à février, car ils recherchent un climat chaud, a déclaré Phiphat.

Les premiers accords avec des pays sûrs, comme le Japon et l’Australie, ne seront probablement pas prêts avant août, a déclaré Phiphat. La Thaïlande envisage également d’autoriser les visiteurs de certaines villes et provinces chinoises, a-t-il déclaré.

L’objectif est que la Thaïlande atteigne 10 millions d’arrivées d’étrangers cette année – un quart du total de 2019 – a déclaré Phiphat. Les revenus totaux du tourisme cette année sont estimés à 1,23 billion de bahts (39,6 milliards de dollars), en baisse de 59 % par rapport à l’année dernière.

L’industrie du tourisme représentera environ 6% du produit intérieur brut en 2020, contre 18% l’année dernière, a déclaré Phiphat. Le manque de voyageurs est l’une des raisons pour lesquelles l’économie thaïlandaise devrait reculer jusqu’à 6 % cette année.

Phiphat dit que la Thaïlande voit la crise comme une opportunité de s’attaquer aux problèmes qui existaient avant la pandémie, tels que les plages surpeuplées, les temples et la dégradation de l’environnement.


Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

  1. Johan Notermans dit sur

    Oui, ils vont bien. Dans les couloirs j’ai entendu dire que l’ambassade de Thaïlande avait déjà loué un stand au salon des millionnaires de la RAI à Amsterdam. Pensez qu’il sera bientôt occupé par tous ces millionnaires qui viennent dépenser leur argent durement gagné ici en Thaïlande.

  2. David.H. dit sur

    Tous les grands projets, mais réalisables ?

    Eh bien pour le moment comme pis-aller en raison de la limitation du tourisme de masse peut-être, mais qu’est-ce qu’ils vont offrir comme solution pour la population de masse Isan et le nord de la Thaïlande qui pourraient auparavant exister de ces touristes de masse, seront-ils en mesure d’employer tous dans ces stations balnéaires chères ….? Une petite partie, oui. mais si l’on vise une élite comme revenu, il faut se rendre compte qu’une élite est toujours un petit groupe minoritaire.

    Je pense que ce plan pourrait bien entraîner un grand mécontentement des masses thaïlandaises, avec de mauvaises conséquences. Parfois le seau déborde !

    Je pense que ce ministre devrait acheter une calculatrice de poche et l’utiliser

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here