Les compagnies aériennes perdent des millions à cause de l’interdiction d’entrée des touristes

0
7

Pojana Jermsawat / Shutterstock.com

Parce qu’aucun touriste international ne peut se rendre en Thaïlande, les compagnies aériennes du pays perdent plusieurs millions. La société budgétaire NokScoot a donc décidé plus tôt de cesser ses activités.

La réouverture ou le maintien des frontières fermées aux touristes étrangers a été un sujet brûlant ces dernières semaines, car l’industrie touristique thaïlandaise est une source majeure de revenus pour le pays. Il a été annoncé la semaine dernière que l’idée de bulles de voyage lancée par le ministère du Tourisme et des Sports pourrait être opérationnelle d’ici août au plus tôt.

En ne stimulant que le tourisme domestique, il sera difficile pour les compagnies aériennes de survivre. Sur les 3,1 billions de bahts de recettes touristiques de l’année dernière, les deux tiers provenaient du marché international, qui a culminé l’année dernière avec 39,8 millions d’arrivées. Mais depuis que la pandémie de corona a frappé, la Thaïlande n’a enregistré aucun touriste international pendant trois mois consécutifs d’avril à juin. C’est le résultat de l’interdiction d’entrée imposée par l’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande (CAAT).

Thai Airways International Plc connaissait déjà des difficultés financières et elles n’ont fait qu’empirer ces derniers mois. Bien que les compagnies aériennes à bas prix soient autorisées à opérer des vols intérieurs à partir de mai, ces routes ne sont guère rentables. Ils se demandent aussi combien de temps ils vont continuer comme ça.

L’industrie aéronautique thaïlandaise espère que la situation s’améliorera à partir du mois d’août, mais les derniers trimestres de l’année devraient également être déficitaires.

Source : Bangkok Post – https://www.bangkokpost.com/business/1946360/priority-boarding



Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

  1. Ger-Korat dit sur

    Mauvais chiffres à première vue, tous perdus et cela avec seulement le mois de mars avec quelques semaines de restrictions sur les vols et les passagers et 2 mois normaux d’opérations en janvier et février. Il faut maintenant attendre le 2ème trimestre avec 3 mois complets avec quasiment aucune activité (inter)nationale et là vous verrez vraiment les dégâts. Nok Air a déjà des problèmes car elle a demandé un report de la publication du premier trimestre, ce qui n’augure rien de bon non plus. Ce que je pense, seul Air Asia en Thaïlande est laissé sous une forme allégée pour le marché intérieur, Nok Air disparaît complètement, puis tout le marché intérieur est laissé à Air Asia Thailand. Toutes les autres compagnies aériennes vont disparaître y compris Thai Airways ou cette dernière va continuer avec seulement quelques avions. Comme mentionné, si vous subissez déjà de lourdes pertes en 3 mois avec 2 semaines d’inactivité et que les 2e et 3e trimestres sont encore à venir, cela ne présage rien de bon.

  2. endorphines dit sur

    Il appartient au gouvernement thaïlandais de prendre les mesures appropriées pour sauver ses compagnies aériennes. Et je ne parle pas de subventions, juste peut-être de prêts à court terme, mais surtout de réouverture de l’espace aérien, pour les touristes étrangers, de ces pays qui acceptent aussi les Thaïlandais.
    Peut-être à l’exception de la Chine, d’où viennent toutes les maladies. Mais le ministre est un bateau cheka ? Ou comment parlez-vous et écrivez-vous cela.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here