Pentecôte en Thaïlande

0
3

Eh bien, cela peut être une pièce courte, car la Pentecôte est un concept inconnu en Thaïlande. Si une certaine attention (commerciale) est consacrée aux fêtes chrétiennes, Noël et Pâques, la Pentecôte passe ici inaperçue.

Ensuite, je vais extraire de ma mémoire quelques-uns de mes propres souvenirs de Pentecôte, bien que cela n’ait rien à voir avec la Thaïlande.

Accueil

Mon père était un fidèle supporter du club de football local du samedi Oranje Nassau à Almelo. Regarder un match de football le dimanche était hors de question dans notre famille chrétienne. Heracles Almelo jouait toujours le dimanche, mais la compétition était organisée de telle sorte que les matchs ne se jouaient pas le dimanche de Pentecôte, mais le lundi de Pentecôte. Si Héraclès jouait à la maison, nous étions chanceux, car mon père pouvait alors regarder et il l’a fait, avec moi.

Plus tard à Alkmaar

Quand j’ai déménagé à Alkmaar, la Pentecôte n’était qu’un long week-end. Le samedi précédent, nous savions que c’était la Pentecôte, car on célébrait alors Luilak, une tradition où les jeunes parcouraient les rues à vélo et faisaient du bruit de toutes sortes de manières (hochets, sirènes, klaxons, etc.) au petit matin.

J’ai travaillé à Zaandam pendant un certain nombre d’années et ils y connaissent toujours le troisième jour de la Pentecôte, de sorte que le long week-end est devenu encore plus long.

Histoire

L’histoire de l’Ascension et de la Pentecôte remonte très loin dans le temps. J’ai trouvé un bel article de journal du Haarlems Dagblad de 1932(!), très agréable à lire : nha.courant.nu/issue/HD/1932-05-14/edition/0/page/13

Par un beau jour de Pentecôte

Bien sûr, je me souviens très bien de la chanson éternellement belle d’Annie MG Schmidt, chantée par Leen Jongewaard et Andre van de Heuvel : www.thailandblog.nl/column/pinksteren/

Avez-vous de (bons) souvenirs de Pentecôte ?


Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

  1. NicoB dit sur

    La Pentecôte, oui, c’était un beau week-end prolongé avec des vacances scolaires supplémentaires.
    Souvenir précis de celui-ci, j’étais actif avec une gamme de boîtes de conserve sur le vélo, avec un joli groupe de notre quartier, quel bruit, magnifique.
    NicoB

  2. SWKarreman dit sur

    Chair de poule quand j’ai vu les deux hommes
    vu chanter… 2 filles que j’ai,
    prends bien soin de ce 82
    papa anniversaire !
    Simon W. Karreman Scheveningen,
    et je suis allé plusieurs fois en Thaïlande!

  3. Simon dit sur

    salut gringo,

    C’est spécial que nos 2 contributions se complètent si joliment.
    Je me souviens encore bien du Luilak à Amsterdam Noord.
    On avait une sorte de chanson moqueuse à l’époque :

    « Loulak, sac de lit, ne te lève qu’à 9 heures.
    Neuf heures ou neuf heures et demie, on ne voit que le fainéant….

  4. Daniel VL dit sur

    La chanson “un beau jour de Pentecôte” est également connue en Flandre. Ici, on a surtout connu le créateur Veni (créateur de bols), passé de mode avec la vidange des églises et l’abandon du latin.
    Je garde moi-même un bon souvenir de la participation au ROPArun.En fait, ce devrait être PARIS ROterdamrun, une course alternée entre les deux villes, Ce n’est qu’une course partielle, C’est principalement une course caritative. Collecter de l’argent. Maintenant, place aux fonds contre le cancer des Pays-Bas et de la Belgique. Ce qui est particulièrement frappant, c’est que la plupart des participants eux-mêmes ont eu ou ont dû faire face au cancer dans leur famille ou leur cercle d’amis. Ils savaient ce qu’ils faisaient. L’amitié et la solidarité m’ont le plus touché. La course a lieu chaque week-end de Pentecôte.
    Daniel

  5. Klaas dit sur

    Je ne suis pas religieux, mais j’en sais quelque chose.
    Le sens originel de l’Ascension et de la Pentecôte a été presque complètement perdu.
    Bien, un jour de congé, un long week-end. Mais pourquoi ne pas l’échanger contre, par exemple, Sugar Fest ? Ce serait une valeur ajoutée pour beaucoup.

    TVA également sur Walcheren troisième Pentecôte, ainsi que troisième Pâques.
    A quelque chose à voir avec l’entreprise agricole, le deuxième Pâques/Pentecôte le fermier était en congé, le troisième Pâques/Pentecôte le serviteur.

  6. Co dit sur

    Avec tout le respect que je vous dois, Klaas, mais ne perdons pas tout ce qui est encore néerlandais. Encore un petit moment et vous serez également allongé sur une natte, la tête tournée vers l’est.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here