Préoccupations concernant l’industrie du tourisme à Pattaya

0
5

Un groupe d’entreprises touristiques collaboratrices dirigé par le Conseil du tourisme de Chonburi a préparé une lettre et l’a remise au maire de Pattaya, Sonthaya Kunplome, lors de la réunion du 29 mai. Lors de cette réunion, les gens ont discuté de la réduction des mesures corona dans le secteur du tourisme.

Bien que la Thaïlande ait commencé à réduire les mesures de verrouillage de Covid-19, l’industrie du tourisme sera à la traîne, car les touristes étrangers ne sont pas encore autorisés à se rendre en Thaïlande.

Le député Prayut Chan-o-Cha a clairement déclaré que seuls les étrangers nécessaires à la Thaïlande seront autorisés à entrer dans le pays. Et puis sous les restrictions nécessaires, comme les personnes ayant un permis de travail thaïlandais, les diplomates et les résidents permanents sous certaines conditions. Ce groupe devra également faire face aux mesures de quarantaine. Avant le 30 juin, les groupes autres que ceux mentionnés ne seront pas autorisés à entrer en Thaïlande. Aucune autre annonce n’a été faite concernant les « familles divorcées » ou le regroupement familial.

Il est possible qu’à une date ultérieure, des autorisations soient accordées à la Chine, la Corée du Sud et le Vietnam puis pour certaines régions de Thaïlande. Mais probablement en août ou septembre.

Le groupe a en outre fait valoir que stimuler le tourisme intérieur était insuffisant pour soutenir l’industrie du tourisme. Elle serait alors limitée aux week-ends et jours fériés et, de plus, beaucoup n’auraient pas de ressources suffisantes pour payer un voyage. Ils ont proposé un plan d’allégement fiscal et ont utilisé « Pattaya Travel Mart » comme moteur de promotion pour les Thaïlandais.

Sonthaya a déclaré que la lettre serait transmise aux autorités compétentes.

Source : courrier de Pattaya


Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

  1. endorphines dit sur

    Permettre aux Chinois de revenir… on pourrait dire que Copvid19 a lancé la 2e vague.
    La question est aussi de savoir si les Viets viendront beaucoup.
    C’est un choix sanitaire, mais pas économique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here