Qui ose voler au temps corona ?

0
4

Il y a encore une discussion sur les évaluations inégales des situations en matière de prévention du corona. À divers endroits, les gens sont tenus de porter des masques faciaux et de maintenir une « distance sociale ». On parle de société du “1,5 mètre”. Dans certains endroits où cela n’est pas possible, cela sera étendu.

Les compagnies de bus aux Pays-Bas se sentent désavantagées par rapport aux compagnies aériennes. Les autocars ne sont autorisés à prendre qu’un nombre limité de passagers, tandis que les avions ne rencontrent pas cette restriction. Est-ce à cause des bons systèmes de ventilation dans l’avion?

On parle souvent des bons systèmes de ventilation à bord des avions ! Mais est-ce vrai ? Il est intéressant de regarder les différents systèmes. Et peut-être que cela aidera à prendre une décision différente.

Une installation à flux descendant et un flux d’air comme dans les blocs opératoires des hôpitaux n’ont de sens que si l’air est laminaire, c’est-à-dire non turbulent. C’est pourquoi marcher dans la salle d’opération n’est pas autorisé, voire pas du tout, afin de perturber le schéma du flux d’air. Le patient est en quelque sorte allongé dans une tente d’air stérile.

Ceci est impossible dans l’avion car l’air est fourni par les côtés et les buses. À des vitesses de soufflage d’air plus élevées, cela peut même avoir l’effet inverse… Bouchons buccaux ? Comment allons-nous manger et boire en même temps ? Ce sera quelque chose. Il est à espérer que seuls des voyageurs en bonne santé les rejoindront.

On pourrait se demander si un vol plus long pour des vacances seules l’emporte sur les conséquences possibles du virus corona. Hormis une infection, il y aurait la possibilité que l’on soit confronté de manière inattendue à une mesure de quarantaine pendant 14 jours ou même ne puisse pas voyager en arrière. Le gouvernement néerlandais a clairement indiqué que tous les risques reposaient désormais sur les vacanciers eux-mêmes.

La Chine a désormais l’honneur douteux de connaître une deuxième résurgence du virus corona à Pékin. Une gifle pour le gouvernement chinois, dans la capitale bien sûr, qui a indiqué qu’il avait tout sous contrôle et a rouvert le pays au commerce et à l’industrie. A Pékin avec une population de 20 millions d’habitants, 137 personnes ont été infectées sur l’un des marchés. Tous les vols à destination et en provenance de Pékin ont été immédiatement interrompus.

La Thaïlande surveillera tout cela de près avant d’accueillir à nouveau les Chinois !


Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

  1. Pierre dit sur

    Je ne crois pas à cette soi-disant sécurité dans les avions. Cet optimisme semble reposer principalement sur des motifs économiques. Oui, si tous ceux qui ne se sentent pas bien restaient chez eux.. Mais si vous payiez 900 euros pour cela, vous ne le ferez pas de sitôt.
    Bel article dans de Volkskrant : volkskrant.nl/nieuws-grond/ à quel point il est sûr d’être entassés dans un avion maintenant.
    Je préfère sauter cette année…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here