Rester ou retourner dans notre froid petit pays ? (commentaire du lecteur)

0
4

Suite de : Qui se serait attendu à ça…..

Les trois mois de Thaïlande se sont envolés dans un tourbillon. Quelle différence avec la période pendant laquelle un projet d’émigration a dû être reporté à cause du COVID-19 : des journées de 30 heures, des semaines de 8 jours, des mois qui du coup semblaient durer 5 semaines au lieu de 4,5…. Tu sais ce que je veux dire. Quoi qu’il en soit, et maintenant? Comment est la vie en Thaïlande ? Demander un visa annuel ? Si oui, est-ce que je remplis toutes les conditions ? Ou devrions-nous retourner (par nécessité ou volontairement) aux Pays-Bas ?

Remontons d’abord un peu dans le temps. En quittant les Pays-Bas, il y avait d’abord une grosse affaire : trois mois en Thaïlande, voir comment ça se passe et ensuite prendre la décision de rester ou non de revenir avec une illusion de plus pauvre. Donc, ne vous désinscrivez pas encore, conservez votre assurance aux Pays-Bas, mettez les médias sociaux et le courrier de l’entreprise sur une réponse automatique “nous sommes en vacances”, etc. Jusqu’à présent, tout (au moins la majeure partie) est encore entre vos mains et selon le plan. Le vol et la quarantaine se sont également très bien déroulés, bien que la réception à Ubon ait pris une tournure quelque peu inattendue, mais assez parlé de cela dans mon blog précédent. Rassurez-vous, pas de divorce, à ce jour on peut en rire.

Les premières semaines à Ubon ont été principalement dominées par les retrouvailles avec ma femme Puii, qui s’est depuis rebaptisée ElePuii car elle ne manque jamais une occasion de monter dans un ascenseur (ascenseur) quand il est disponible. En parlant de cela, selon la coutume thaïlandaise, j’ai maintenant aussi reçu mon surnom : Joi. Lorsqu’on m’a demandé ce que cela signifiait, on m’a dit ce qui suit : intelligent. En supposant qu’il s’agisse du mot néerlandais smart, je ne peux bien sûr qu’être d’accord.

En plus des retrouvailles avec ElePuii, la famille, les amis, les amis de la famille, les proches des amis, etc. sont également passés dans les premières semaines pour dire bonjour. En pratique, cela signifiait que presque tous les jours un barbecue thaïlandais et bien sûr la bière nécessaire étaient mis sur la table. Tout est très joli mais un peu moins est aussi possible hahaha.

Dans les semaines suivantes, des décisions devaient être prises. Prendre de nouvelles vacances quelque part sur une île puis rentrer chez soi par avion ou demander un visa annuel, souscrire une assurance, tout arrêter aux Pays-Bas et tout ce qui va avec ? En parlant de maison, où est-ce de toute façon ? Est-ce toujours aux Pays-Bas ou est-ce maintenant ici en Thaïlande ? Tant dans mon cas, à la maison avec les amis et la famille restera probablement toujours “à la maison”. En même temps, je me sens aussi chez moi ici dans notre maison à Ubon, donc il y a quelque chose à choisir.

Au final, le choix n’a pas été très difficile, car il avait déjà été fait. Des finances inadéquates et le mal du pays pourraient bien sûr mettre un frein aux travaux, la vie à Ubon pourrait être décevante, des problèmes relationnels, l’ennui, etc. Heureusement rien de tout cela jusqu’à présent. Alors reste !

Une aubaine a été que mon vol de retour avec KLM vers les Pays-Bas a été modifié et je pouvais simplement indiquer que je souhaitais être remboursé, au-delà des attentes, cela a déjà été crédité sur mon compte quelques jours plus tard. Se désabonner des Pays-Bas pour éviter des frais d’assurance inutiles et des choses comme ça était possible en ligne, compte bancaire au tarif le moins cher, régler les problèmes commerciaux, l’abonnement téléphonique avait déjà été annulé et je pense que tout le reste a été arrangé. Sinon, nous en entendrons probablement parler. En attendant, bien sûr, demander un visa annuel, souscrire une assurance ici en Thaïlande, j’ai maintenant un abonnement téléphonique, oh et puis un permis de conduire.

Tout a été arrangé sauf le permis de conduire. Visa annuel approuvé, assurance souscrite, maintenant nous avons toujours de l’eau chaude dans notre piscine. Notre arrière-cour a été habilement transformée en piscine avec terrasse par ElePuii, qui est un constructeur de maisons de métier. Même si l’eau ressemble à un lac de montagne suisse frais en ce moment, c’est merveilleux de s’y baigner et de se rafraîchir en milieu d’après-midi lorsque le soleil brille à son plus fort.

Maintenant que tout est arrangé, les vacances et l’agitation des premières semaines sont passées, la paix est revenue. Dans les mois à venir, je vais découvrir à quoi ressemble vraiment la vie ici, les vacances sont bien sûr quelque chose de différent que de vivre en Thaïlande et dans mon cas à Ubon Ratchathani. Curieux de savoir ce que la vie me réserve dans les mois à venir…

Envoyé par Bas


Pas encore de vote.

S’il vous plaît, attendez…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here