Soumission du lecteur : temporairement ou définitivement ?

0
20

On lit régulièrement que Phuket, Pattaya, Hua Hin et d’autres centres touristiques sont comme “morts”, au moins en termes de pubs, bars, restaurants, hôtels, maisons d’hôtes, salons de massage, boutiques, et donc cela prendra des années. avant qu’ils ne “vivent” la Thaïlande d’antan (une image qui se manifeste apparemment dans tout le Sud-Est).

Ces affirmations ne sont pas vraiment claires à 100% pour moi car j’en catalogue deux types, les « institutions de divertissement » (pour l’appeler ainsi), à savoir celles des Thaïs eux-mêmes et celles des « Farang-Thaïlandais ». Pour clarifier, je ne vais pas commenter Phuket, Koh Samui, Pattaya et d’autres endroits car cela fait des décennies que j’y ai mis les pieds. Koh Chang est une autre histoire, ma destination de vacances habituelle depuis des années et c’est pourquoi j’ai une vision différente en termes de renouveau.

Jusqu’à et y compris mon dernier voyage en mars 2020, il y avait pas mal de bars et de restaurants sur cette île, à la fois sur et sur la plage et dans les environs, exploités par les Thaïlandais eux-mêmes, bien que tous très basiques mais tellement charmants – attentifs – service savoureux et soigné… pour moi top. Cette approche typiquement thaïlandaise, avec bien sûr une touche d’approche touristique, est la raison pour laquelle j’y retourne sans cesse, sans parler de la belle nature.
Pour mémoire, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’autres endroits en Thaïlande qui ont la même chose à offrir, bien au contraire.

Donc je ne vois pas de problème ici avec une reprise rapide ou une continuation comme l’année dernière. La mer, la plage, les vieilles tables et chaises en bois/plastique sont toujours là à mon avis et je ne pense pas que les poissons aient émigré. Il en va de même pour ces « lits » de massage situés sur la plage, qui bien sûr ne sont pas de Dreamland, mais permettent quand même de rêver, en partie grâce au bruit de la mer et du vent dans les palmiers… merveilleux ! Le bavardage et les rires mutuels de ou avec ces « masseuses » est une autre valeur ajoutée, du moins c’est comme ça que je le vis. Peut-être qu’une partie est retournée dans sa “province d’origine”, je ne sais pas, mais de toute façon ce que je veux dire par là c’est que ça n’implique pas un gros investissement, du moins si je ne me trompe pas et donc j’ai confiance dans.

Les institutions de divertissement Farang-Thai, que j’ai bien sûr également visitées, sont une autre histoire, en regardant le marc de café pour moi. Non pas qu’ils soient mes meilleurs amis, mais la réunion annuelle des locaux belges, néerlandais, allemands, italiens, australiens, anglais et de leurs épouses thaïlandaises était également très agréable, ne serait-ce que pour les histoires “sauvages” de ce qui s’est passé l’année dernière ou ‘ pourboires’ et bien sûr une variété gastronomique en termes de nourriture et d’alcool.

Ici, je me demande, ont-ils survécu? Survivront-ils, recommenceront-ils, ont-ils jeté l’éponge ? Peut-être qu’ils sont toujours opérationnels… ou est-ce tout le passé pour l’instant ?

Je le répète, je me pose cette question en permanence, qu’est-ce qui m’attend là-bas si on a la chance de pouvoir y retourner fin 2021 début 2022 ?

Alors faites savoir aux sympathisants du blog thaïlandais qui “habitent” là-bas à Koh Chang si vous en avez envie.

Soumis par Philippe (BE)


Pas encore de votes.

S’il vous plaît, attendez…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here